• Actualités

MARATHON de la Rochelle - 2015

CHAPO
29/11/2015

Ils sont partis de bon matin... ils sont partis sur les chemins... les pompiers Vendéens.

Ainsi pourrait commencer le résumé de cette journée du 29 novembre 2015 avec, pour toile de fond les rues de La Rochelle et 10 500 coureurs !

Dimanche matin, quatre Sapeurs-Pompiers se rejoignent au bureau de l'UDSP afin de récupérer un Tee-shirt aux couleurs de la Vendée et au texte engagé « Je cours pour les Orphelins des Sapeurs-Pompiers ».


Départ vers La Rochelle

TSHIRT

6 h3o: un minibus quitte le parking de l'Etat-Major du SDIS, un petit matin frileux, digne d'un mois de novembre où la pluie et le vent se mêlent harmonieusement.  Nous voilà partis sur les routes.

Parcours chahuté par les rafales de vent et les averses incessantes, chacun se demandant si la météo sera plus clémente à l'arrivée.

7h30 : enfin les lumières de la ville, timides, floues qui se dessinent à l'horizon cherchant à percer la pénombre. Le ciel s'est légèrement dégagé laissant deviner une voûte bleutée ; tous les espoirs sont permis.

 

 
GROUPE LES ESSARTS PREPA

 

8h00 : rendez-vous quai Maubec, près de la ligne de départ avec tous les autres sapeurs-pompiers Vendéens, arrivés la veille pour certains ou le matin même, pour d'autres,  avec leur petite famille...

Rien ne vaut un fan club quand on entreprend une course de 42 kms ; c'est même primordial pour le moral.

Un petit moment convivial devant l'église Saint Sauveur qui permet aux coureurs de percevoir leurs dossards, que Stéphane de l'Herbergement avait eu la gentillesse de récupérer la veille, pour ses camarades.

 

8h30 : le signal du rassemblement est donné, chacun rejoint son couloir de départ selon sa catégorie ; tout le monde est en rang pour 8 h45.

 

Avant le départ, le speaker nous rappelle les tragiques événements du 13 novembre et invite chacun à une minute de silence en mémoire des victimes des attentats. Moment respecté de tous. Jamais la ville de La Rochelle n'a connu un tel silence, pas un bruit, à croire que chacun retenait son souffle ; même les mouettes étaient silencieuses. Puis vint le moment de la Marseillaise, moment de cohésion pour un même combat ; celui de la liberté.

 
CHAPO DEPART DEPART2 DEPART3

TOP DEPART !

1ER TOUR 2 1ER TOUR 3 1ER TOUR 4

9h00 : le Top départ - Dans un premier temps la catégorie handisport s'élance suivi  des malvoyants et enfin une marée humaine, envahit les quais, précédée des meneurs. En tête de course se distingue déjà les habitués, les gagnants de l'année précédente, facilement reconnaissables à leur numéro de dossard, celui-ci faisant référence à leur classement de l'an passé.

Pas facile avec cette affluence de reconnaître nos Vendéens. Malgré une position stratégique occupée pendant plusieurs heures et les 2 passages de la course, c'est difficile pour l'œil de différencier nos coureurs dans cette marée de couleurs,  l'appareil photo mitraille à tout va (avec un peu de chance, les Vendéens seront sur les photos !).

 

Fin de course !

2EME TOUR 2EME TOUR 2 2EME TOUR 3

11h09 : devant les yeux ébahis, les premiers coureurs apparaissent au bout du quai ; les deux premiers boucleront le parcours en 2 h 09, exploit surhumain !

12h00 : selon les prévisions notées par nos participants sur les feuilles d'engagements, les premiers Vendéens devraient se rapprocher du final... L'attente est pesante, la file des concurrents s'est éclaircie, les crampes et autres douleurs ont eu raison de bien d'entre eux. Devant nous, à quelques mètres de la ligne, c'est le moral qui emmène le corps, les muscles sont crispés, sollicités au maximum de leurs possibilités, certains s'arrêteront à 100 ou 50 mètres de la ligne d'arrivée, voire 5 mètres pour l'un d'entre eux.

 
ARRIVEE 3 ARRIVEE 4 ARRIVVE 2

Effondrement total pour certains : toute cette force, tout ce courage, cette volonté, les heures d'entraînement anéanties par une souffrance terrible, une déchirure ou une crampe qui vient pulvériser le corps qui ne peut plus avancer. La douleur mentale est, sans conteste, plus difficile à gérer que la souffrance physique quand on est si près du but.

L'inquiétude est visible sur les visages des spectateurs et supporters. On cherche les siens du regard, on regarde sa montre en se posant une seule question « sont-ils toujours en course ? Ont-ils abandonné ? ».

Mais pas d'inquiétude pour la Vendée, nos Sapeurs-Pompiers étaient tous présents du début à la fin... hasard des chiffres... ils étaient 18 au départ et à l'arrivée !

 

A l'arrivée, chacun est allé remettre son dossard, récupérer ses affaires avant de profiter (pour certains) d'un massage, avant de se retrouver pour faire un bilan personnel sur ses performances et donner son avis sur l'organisation. La ville de La Rochelle joue dans la cour des grands depuis des années, l'organisation ne saurait souffrir d'aucune remontrance, aucune fausse note ou faux pas n'est  à signaler.

 

Puis vint l'heure du retour !

MEDAILLE

Si l'aller avait été un moment de communication, le retour fut un moment de récupération.

Le silence était de rigueur, entrecoupé d'un ou deux ronflements... et la descente du bus fut un moment comique... les courbatures s'étaient installées et les articulations traumatisées n'ont pas apprécié qu'on les sollicite après 1 h de repos !!!

 

En savoir plus...

Les Sapeurs-Pompiers ont encore une fois honoré le SDIS de la Vendée en participant à ce marathon et en affichant des résultats honorables. Bien que cela n'ait pas été facile, ils sont prêts à relever le défi l'année prochaine... ailleurs... dans un autre département.... dans une autre ville.... dans un autre décor !

Ce fut un réel plaisir de vous soutenir  Bravo Messieurs !

Formulaires

A télécharger

Annuaire

A consulter

Sapeur-Pompier

+ volontaire = Vous !

contact
U.D.S.P. Vendée
Maison des Associations
B.P. 695 – Les Oudairies
85017 LA ROCHE SUR YON Cedex
Tél. : 02 51 45 10 75
Fax : 02 51 46 01 25